Négociation

Salaire

Droit

Syndicats

Emploi

Formation 

Actualités 

Éditorial

English Website

Les échecs chinois ou Xiang Qi.
                                                       
Les jeux stratégiques et tactiques. (Sommaire)
Envoyer cette page à un ami

 


Tous les Jeux !

LE JEU DE L'ÉLÉPHANT
Les échecs chinois ou Xiang Qi sont nés il y a plus de 13 siècles quelque part en Chine. " Le Jeu de l'éléphant " est la traduction littérale du chinois Xiang Qi. Le plus ancien document concernant le Xiang Qi date de la dynastie des Tang (618-917) de notre ère et l'on peut supposer que ce jeu tout comme nos échecs occidentaux dérivent l'un et l'autre du Chaturanga, un jeu indien. Sur le plateau (en bois ou en papier) sont tracées 10 lignes horizontales (rangées) et 9 lignes verticales (colonnes). Une " rivière " sépare chaque camp. Elle n'est jamais franchie, noblesse oblige, ni par le Roi, ni par le Ministre, ni par le Lettré. La " Forteresse " aussi appelée " Palais ", située au centre de chaque camp, est formée de 4 carrés, et est reconnaissable par le tracé des diagonales. Le Roi et le Lettré ne sortent jamais de la Forteresse. Les pièces se déplacent sur les lignes et se positionnent toujours sur les intersections. Elles peuvent se déplacer selon leur fonction, verticalement, horizontalement ou en diagonale. Chaque camp compte 16 pièces. Ce sont : - 5 pions (ou soldats) placés sur la 4ème ligne. - 2 Bombardes placées sur la 3ème ligne. - 9 pièces sur la 1ère ligne et qui sont de gauche à droite : Tour, Cavalier, Ministre, Lettré, Roi, Lettré, Ministre, Cavalier, Tour.

Envoyer cette page à un ami