Négociation

Salaire

Droit

Syndicats

Emploi

Formation 

Actualités 

Éditorial

 




La Jurisprudence Danone / réseau Voltaire nous autorise à utiliser les logos 
et outils publicitaires qui traînent un peu partout sur le Web.
 
Rappel : durant l'affaire LU le réseau Voltaire avait ouvert un site : Boycott Danone.net, 
ce qui n'a pas été très apprécié par le groupe en question.

Mais au final le groupe Danone a perdu en justice...  La liberté d'expression plus forte que le droit des marques !


Voir aussi nos Bannières subversives

Nos Patrons sont des génies !
(Sommaire)

 

 


8/Le Parfum C’est la vie ! 

Mortel pour les Salariés Lacroix….

                                                                                                        Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

Portail
Syndicats
Actualités
Éditorial
Formation
Colère
Emploi
Droit
En Lutte 
Histoire
Salaire
Agenda
Warriors
Négociation
Contact
Aide CE
Utile
Services CE
Newsletter
Tchat
35 Heures
Culture
Internet
Pratique
Cartes Postales
Forum
Humour
Loisirs
Liens
Avis
Adresses
Webmasters
Rêves

Proposer


 

En savoir plus sur Séraphine


Free Warriors le 11.12.2013.

  Envoyer cette page à un(e) ami(e) 




Nos patrons sont des génies ! 

Nos patrons sont des génies ! 

Le Parfum C’est la vie ! 
Mortel pour les Salariés Lacroix….

Le marché des parfums est l’un des plus impitoyable. Entre 1980 et 1990 150 parfums à peu près ont été retirés du marché. 
Entre 1990 et 2000 le chiffre monte à 600… Et à partir de 2000 les chiffres s’emballent…

Après quelques mois de commercialisation si une nouvelle fragrance n’est pas dans les 30 premières ventes, ce n’est pas un succès... donc c’est un échec ! 

C’est la Vie ! Le parfum de Christian Lacroix a été lancé en 1990. C’est une création d’Edouard Flechier, le bouchon et la forme du flacon représentent un cœur, au sens anatomique du terme, avec deux artères rouges constituant le bouchon ! 
L’aspect trop organique de ce design n’a pas enflammé le public car le parfum C’est la vie… n’est pas resté en vente. 

Le jus était constitué d’un bouquet de fleurs blanches : fleur d’oranger, osmanthus, seringa, jasmin, tubéreuse, ylang-ylang, d’épices, il était aussi boisé et vanillé.

Pourtant ce parfum bénéficiait de l’image de marque d’une maison de couture fondée en 1987 par un créateur de talent, Christian Lacroix, la marque avait une culture forte : l’Espagne, la tauromachie, la Camargue et la méditerranée. De plus la société était adossée à LVMH leader mondial du luxe. 

Malgré un énorme budget média : 30 millions de francs en campagnes publicitaires tous supports, pour accompagner le lancement du parfum, C’est la vie est un échec retentissant… il est supprimé de la vente en 1998.

Le parfum finira sa vie dans les solderies où l’on vend tout et n’importe quoi, ce qui est désolant pour une maison de couture possédant le prestige de Christian Lacroix. 

Mais une grande maison de couture n’est pas rentable sans diversifications et sans licences. Parfums, montres, maroquinerie… 

Christian Lacroix travaille avec passion. Il n'y a pas d’aspect financier dans ses choix. La haute couture ne représente finalement qu'une part microscopique du chiffre d'affaires, 400 robes par an soit 6% du chiffre d'affaires global en 1997. 

En janvier 2005 à la suite d'un désaccord sur la stratégie de développement de la maison entre Christian Lacroix et Bernard Arnault, et à des résultats jugés insuffisants par ce dernier, Bernard Arnault décide de vendre la maison de couture Christian Lacroix au groupe Falic Fashion Group.

Mais la chute a continué. 10 millions d'euros de pertes en 2008 pour un chiffre d'affaires de 30 millions, l'entreprise n'a jamais été rentable en plus de 20 ans.

Unanimement loué pour son style flamboyant et le charme de ses collections de haute couture, Christian Lacroix n'a jamais réussi à transformer sa créativité débridée en succès commercial. Et comme toujours ce sont les salariés qui payent l’addition, avec un redressement judiciaire et 90 % des employés remerciés. 
Seuls une dizaine de salariés subsistent pour gérer les contrats de licences (collections homme, robes de mariées, parfums). 

Il faut dire aussi que les relations entre Bernard Arnault et Christian Lacroix n'ont pas toujours été au beau fixe... Comme souvent entre les créateurs et les financiers, les 2 hommes ne vibrent pas sur la même longueur d’onde ni les mêmes accords. 

Depuis 2010, Christian Lacroix se recentre sur les activités de sa société nommée XCLX. Il réalise le design de trains, de tramways, d'hôtels ou encore les uniformes et des costumes de théâtre. Et le créateur indique qu’il ne désire pas disparaître de la scène de la mode. Ce qui serait vraiment dommage. Car sans aucun doute les aptitudes de l’artiste s’expriment toujours. 

Par contre les salariés remerciés eux…. Qui s’en soucie ?