RÉVEIL TARDIF ET DÉSAGRÉABLE.

Il aura fallut ce dramatique attentat de New York pour qu'enfin, dans son désir d'éradiquer le terrorisme, les autorités américaines et peut-être mondiales se décident enfin à enquêter sur les filières financières des réseaux terroristes. 

Nous ne doutons pas que, par la même occasion, des affaires de blanchiment d'argent sale, de corruption, tous les magots accumulés par les tyrans du tiers monde pendant que leurs peuples se meurent, l'argent caché des multinationales via les paradis fiscaux, bref tout les moyens dissimulés aux salariés et citoyens du monde entier soit mis à jour. Triomphe tardif de la démocratie, bien tardif…

Constatant la réalité du ralentissement mondial les principales confédérations syndicales françaises (CFE-CGC, CGT, FO) demandent au gouvernement un plan de relance et appellent à une journée d'action le 16 octobre.  De son côté la CISL annonce une journée d'action du mouvement syndical mondial le 9 novembre. (Conférence de l'OMC le même jour au Qatar).

Il aura fallut la terrible explosion de Toulouse pour que s'éveillent les consciences de toutes les communautés menacées par les dangers et les risques multiples de la présence de sites classés "Seveso" à proximité de leur agglomération. 

Mais enfin ces questions sont des questions de choix de société. 

Accepter que des capitaux puissent circuler librement sans aucune surveillance ni aucun contrôle c'est accepter implicitement l'existence de systèmes occultes qu'ils soient financiers, politiques, mafieux ou terroristes. 

Des centaines de juges dans le monde déplorent ces faits depuis des lustres. L'opacité des marchés financiers permet tous les abus, tous les détournements accomplis au détriment de la souveraineté des peuples ou des salariés donc de la démocratie.

Des centaines de personnes dénoncent cet état de chose depuis des années. 

Alors pourquoi attendre que des illuminés s'en prennent ainsi de façon si atroce et aveugle à des acteurs innocents du système pour s'apercevoir que celui-ci est malade ? Parce que le système profite à quelques-uns uns au détriment d'une majorité ? 

Lorsque Gandhi écrivait : " Il y a assez de tout dans le monde pour satisfaire au besoin de l'homme mais pas assez pour satisfaire son avidité " 
c'est en sachant que l'orgueil, le goût du luxe et du pouvoir sont des crimes contre l'humanité et qu'en certains êtres ceux - ci n'ont aucunes limites. 

Pour changer les choses il faut avant tout changer les consciences et parvenir à l'âge adulte de l'humanité. 
La maturité des consciences implique une conscience élargie et une prise de recul suffisante pour comprendre que les gesticulations nationales au cœur d'un système mondial sont une inutile perte de temps. 

Que nos bons vieux syndicats s'unissent et se mondialisent pour lutter plus efficacement plutôt que de gesticuler vainement, sinon tout ce qu'ils pourraient montrer c'est qu'ils n'ont pas encore saisit ce que les salariés auxquels ils s'adressent savent depuis longtemps…nous avons changé de siècle ! 

FREE WARRIORS    
  

                                                          
Textes précédents : 
Le principe de l'illusion

Économie et Morale.

Le Boycott Jusqu'où ?

S'unir ou périr

Front uni

Égalité

Apprentissages

Mes Valeurs

Désirs